Beneath The Savage Sun – Sous le soleil sauvage

It was a blood-red summer
One I can’t forget
When you took the one thing
All In this world I had left

For I will remember
Until the end of time
If it takes forever
Retribution will be mine

This I know
In the end
But I wanted you to know
That I wont forget no

In the field you hear us crying
For the ones we lost and loved
Underneath a savage sun

(vocalizing)

How many killing seasons
Can you justify?
How many dead and bleeding
Only for an ivory lie?

Was it for the money?
Or was it for the thrill?
If I could have my way
Know yours would be the blood I’d spill

But I wont
Not today
Cause revenge is best served cold
This I know
So I wait
In the field you hear us crying
For the ones we lost and loved

Cause the evil never stops and we keep dying
Underneath the savage sun
Underneath the savage sun

(solo)

How many bleeding?
And how many die?
All for the greed of an Ivory lie
When will they see what they’ve done isn’t right
Blood that they spill could not be justified

How many bleeding and how many die?
Blood that they spill cannot be justified

In the fields you’ll hear us crying
For the ones we’ve lost and loved
Cause the evil never stops and we keep dying
Underneath a savage sung


C’était un été rouge-sang
Un de ceux que je ne peux oublier
Quand tu m’as pris la seule chose
Qu’il me restait dans ce monde

Car je m’en rappellerai
Jusqu’à la fin des temps
Si ca dure pour toujours
Le châtiment sera le mien

Ce que je sais
A la fin
Mais je voulais que tu saches
Que je n’oublierai pas, non

Dans le champ tu nous entendras pleurer
Pour ceux qu’on a perdu et aimé
Sous un soleil sauvage

Combien de saisons tuantes
Peux-tu justifier?
Combien de morts et saignants
Pour seul un mensonge d’ivoire

Etait-ce pour l’argent?
Ou était-ce pour le frisson?
Si j’avais le choix
Sache que le tien serait le sang que j’éparpierais

Mais je ne le ferai pas
Pas aujourd’hui
Parce que la revenge est un plat qui se mange froid
Je le sais
Donc j’attends
Dans le champ on nous entend pleurer
Pour ceux qu’on a perdu et aimé

Parce que le mal n’arrête jamais et on continue à mourir
Sous un soleil sauvage
Sous un soleil sauvage
Combien saignent?
Et combien meurent?
Pour l’avidité d’un mensonge d’ivoire

Quand verront-ils que ce qu’ils ont fait est mal?
Le sang qu’ils éparpillent ne peut être justifié
Combien saignent?
Combien meurent?
Le sang qu’ils éparpillent ne peut pas être justifié.

Refrain

Publicités