Review du nouvel album d’Alter Bridge « The Last Hero »

alterbridgethelastherocdcoverEt voici enfin le jour de la sortie du nouvel album d’Alter Bridge « The Last Hero ».

Les puristes diront «  ils ont changé, ca sonne pas vraiment Alter Bridge ». Les fans moins objectifs diront « c’est leur meilleur album » comme à chaque fois qu’un nouvel album sort.

Personnellement, je dirai qu’effectivement, c’est un album différent des précédents, totalement différent de Blackbird, qui est pour moi LA référence quand on parle d’Alter Bridge.

Cependant, quel groupe n’a jamais changé de style? Quoi qu’il advienne d’un groupe, il sera toujours critiqué. « c’est toujours pareil » ou « c’est trop différent. » Alter Bridge a joué la carte de la différence, non pas que ce soit forcément voulu à mon avis, mais par la direction que chacun des membres a prise, Mark Tremonti en solo, Myles Kennedy avec Slash.

Il m’aura fallu de nombreuses écoutes avant de pouvoir tirer quelque chose de cet album, car celui-ci avait du mal à s’ancrer dans mon esprit, contrairement aux autres. Au bout d’une dizaine d’écoute, d’un (léger) bourrage de crâne, de l’analyse des paroles, on y arrive finalement, et contrairement à certains avis négatifs que j’ai pu lire, il n’est pas si mal. Au contraire!

Tristement, l’album a fuité, comme c’était déjà le cas pour Fortress en 2013. C’est pourquoi 4 chansons ont été débloquées pour ceux ayant pré-commandé l’album, au fur et à mesure que l’on se rapprochait de sa sortie.

Le premier single, Show Me A Leader est un titre puissant bien accrocheur et donc très bien choisi pour un premier single. Musicalement, il s’agit certainement d’un des titres les plus diversifiés, dont Myles joue la première partie de guitare. Les paroles parleront à tous au vue des évènements tragiques qui ont lieu aux quatre coins du monde ces derniers temps. Il s’agit ici de trouver quelqu’un en qui on pourrait avoir confiance pour agir et changer tout cela.

Est ensuite sortie My Champion, que beaucoup ont trouvé trop pop, trop FM. Cependant, au delà effectivement d’une musicalité quelque peu « basique », c’est une chanson très positive. Une des rares chansons positives de l’album, d’ailleurs, qui a le mérite de redonner un peu d’espoir, de se raccrocher à ce qui nous reste. On sait qu’Alter Bridge est un groupe très doué pour ce genre de chansons qui font du bien, et cette fois encore, ils ne nous ont pas déçu.

Sortie suivante, Poison in your veins. Une intro bien puissante, qui me rappelle White Knuckles pour sa rapidité, puis une mélodie et un rythme bien sympa, sur un thème plutôt positif, qui risque de bien faire bouger en live, même si, personnellement, elle n’est pas dans les meilleures de l’album.

Viens ensuite The Other Side, une chanson heavy et catchy : on oublie les thèmes positifs, celle-ci parle de tous les excès de la religion abusive et ses conséquences. La voix de Myles assez légère pendant les couplets monte crescendo jusqu’aux refrains et nous prouve une fois de plus les capacité du chanteur. Une des meilleures de l’album.

Il est désormais temps de revenir aux autres chansons de l’album qui n’ont pas été découvertes en tant que singles.

The Writing on the Wall. Encore une intro bien heavy, suivie de quelques notes/vocalises poussées par Myles avant de retrouver une chanson aux sonorités plutôt positives. Pourtant, au vu du thème de la chanson il n’en est rien, celle-ci accuse l’Homme pour le dérèglement climatique et le déni de l’Homme a en être tenu responsable, par son comportement égoïste. Thème d’actualité et touchant le grand public, dont on connait l’importance aux yeux de Myles.

Cradle to The Grave. Tous les fans devraient se retrouver pour dire que c’est une des meilleures de l’album. Une petite intro qui m’a directement fait penser à celle de Rise Today à la première écoute. Chanson très obscure, qui se ressent dans la tonalité tant instrumentale que vocale. Une de ces magnifiques chansons où Myles se livre en racontant une histoire en chanson, l’histoire de la perte inévitable de nos proches. A nouveau, une chanson qui devrait être très puissante en live. Une chanson que l’on aurait pu retrouver sur l’album Blackbird tant elle est de qualité. Une des meilleures de l’album.

Losing Patience. Une chanson qui nous met direct dans l’ambiance avec une intro bien puissante, pour passer à un riff bien rythmé lorsque Myles vient déposer son grain de voix. Montée en puissance dans les refrains d’une chanson qui parle de la « révolte » d’une personne qui est trop longtemps restée abattue. Sympa, on bouge bien dessus, mais pas transcendant.

This Side of Faith. Chanson aux première sonorités positives, qui paraîtrait presque « calme » comparé aux chansons que l’on a pu entendre jusqu’à maintenant. A nouveau, on y constate la puissante et les capacités vocales de Myles qui ne sont bien évidemment plus à prouver. Changement d’ambiance entre les couplets qui sont presque doux, en son presque clair, comparé à des refrains bien puissants, tant dans le chant que pour la partie instrumentale. Un petit moment d’accalmie au milieu de la chanson, qui remonte crescendo jusqu’à une note très haute comme Myles sait les tenir. Serait-ce le « Blackbird » de cet album? On s’en rapproche. Mon coup de coeur à la première écoute.

You will be remembered. La petite chanson tranquille de l’album. On peut aisément l’imaginer à place de Watch Over You en acoustique à la fin d’un concert. Chanson aux sonorités et aux paroles chantantes et positives. Jolie chanson même si au final, je ne la trouve pas transcendante car peut-être un peu trop répétitive.

Crows on a Wire. Intro bien heavy, sur laquelle vient se poser la voix de Myles dans un ton qui colle parfaitement pour rendre une atmosphère presque angoissante. Cette chanson est un avertissement à tous les gens en quête de célébrité. Ma préférée de l’album.

Twilight. Chanson sympa, légère, que j’aurais certainement plus apprécié si elle n’était pas une chanson d’Alter Bridge. Un peu de mal avec le refrain. Une chanson qui essaye de donner de l’espoir quant au futur qui n’est pas forcément toujours tout rose. Allez, pour ça, on leur pardonne. Ca passe.

Island of Fools. On repart sur un thème et une mélodie plus sombre, mais qui donne bien envie de taper du pied et de headbanger. Encore une chanson qui risque d’être bien sympa en live.

The Last Hero. Chanson poignante qui se demande qui pourra nous sauver désormais, si le dernier héros a disparu. Des riffs entêtants et heavy, un chorus bien sympa qui a nouveau monte crescendo pour laisser apparaître un brin de positif dans le refrain. A nouveau, une chanson qui vaut le coup.

The Last of our Kind est une chanson bonus de l’album. Une bonne chanson pour terminer l’album. Même si un peu répétitive entre les différents refrains et couplets, un solo pas transcendant, la chanson reste sympa dans sa globalité, profil parfait de leurs bonus track.

Pour résumer, un album parfois un peu difficile à apprivoiser, mais dont les chansons restent en tête. Pour ma part, je retiens principalement Crows on a Wire, Cradle to the Grave, This Side of Fate et The Other Side. Mais tout cela variera très vite en fonction de l’humeur!
Malgré un petit tournant dans la carrière d’Alter Bridge, il reste un album plutôt digne de ceux à quoi ils nous ont habitués, même s’il sonne différemment des précédents. Et puis, quoi de mieux que de vous faire votre propre opinion?! L’album est désormais disponible dans les points de vente habituels, également sur internet, le site du groupe, iTunes et partout où vous avez l’habitude de vous procurer (légalement!) de la musique. On se retrouve le 8 novembre pour debriefer pour voir enfin comment sonnent ces chansons en live!

Publicités